D Le Filous - articles de presse

18 juin 2013

Dominique Le Filous, la papivore matiériste - Nantes

mardi 07 mai 2013 

Mettre la main à la pâte. Sans doute l'expression correspond-t-elle parfaitement à Dominique Le Filous. Surtout la pâte à papier, celle qui sert à fabriquer les journaux, et dont l'artiste a fait aujourd'hui son matériau de prédilection. Les pages écrites et imprimées, Dominique Le Filous les plie, les malaxe, les roule et les met en boules. Ainsi brassées et façonnées à l'arrache, elles deviennent le projectile idéal pour poursuivre l'aventure de la peinture et de la couleur. « Je me considère comme une bidouilleuse, une bricoleuse, j'aime faire avec ce qui me tombe sous la main ». La papivore matiériste laisse aller ses élans et ses humeurs, exprime sans retenue ses doutes et ses colères. Avec toute cette matière, ses tableaux s'apparentent quasiment à des bas-reliefs. Des chiens, des gens, des végétaux sortent de la surface, y retournent, s'y engluent, tentent de s'en extirper. Puis dans cette lutte inégale avec leur créateur, ils finissent par s'accepter comme éléments à part entière des compositions.

Mais inévitablement Dominique Le Filous a fini par franchir le rubicond. « Aujourd'hui je suis passée à la sculpture. Le papier peu à peu est sorti de la toile. » Marié à la terre et au plâtre, il s'est métamorphosé en un petit peuple de personnages. Rassemblées tel un troupeau d'échassiers, de longues silhouettes filiformes aux jambes interminables, semblent se demander d'où ils viennent. Auréolés de voiles de plastiques, certains personnages ont endossé le rôle de mariés. Mais il suffit de les interroger deux secondes, pour comprendre qu'ils ne font pas l'apologie de leur engagement. Car au fond l'artiste expressionniste est passée par là. Laquelle, par les attitudes et les postures, a transmis ses émotions à ses créatures.

Pour l'exposition Semblables, venu du Périgord, le sculpteur Christian Boy a rejoint Dominique Le Filous. Mais lui n'use pas de papier, car ses personnages, c'est du plomb qu'il leur met dans la tête.

Jusqu'au 12 mai, tous les jours, de 14 h à 21 h, à l'Atelier expo, 14, rue Joseph-Caillé. 

Posté par domslefilous à 17:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]